Dans le futur cette semaine : des robots, des déchets spatiaux, des télévisions espionnes et le tour du monde en 150 secondes (mais pas que)

Le numérique, c’est politique
En France
  • Je sais, je sais… Vous avez l’impression d’avoir déjà trop lu au sujet du Pénélope-Gate et l’écoeurement le dispute à la lassitude quand vous pensez à cette lamentable affaire. Mais cet excellent article de Numerama traite le sujet sous un angle différent et analyse le rôle des réseaux sociaux dans l’affaire Pénélope Fillon.
  • En cette veille d’élection, il n’est pas inutile de souligner qu’Internet obéit aux mêmes règles que les médias traditionnels en matière de propagande électorale… Ou presque, comme le rappelle cet article de Nextinpact.
  • Google et Facebook se lancent dans la vérification des faits colportés sur leurs réseaux, en lien avec des journaux français et des étudiants en journalisme. Les fausses informations seront identifiées sur la base de signalisations des internautes puis d’une mise à l’épreuve par les personnels des journaux  associés à la démarche. Le dispositif a déjà été testé en Allemagne et aux Etats-Unis, indique l’Express. L’idée paraît plutôt bonne, mais une question me taraude : comment cette opération est-elle financée ? Les journalistes sont déjà bien occupés et je ne pense pas qu’ils aient très envie de travailler bénévolement. Alors, qui paie ?
  • À quoi peuvent servir les outils numériques dans une campagne politique ? En vrac : à personnaliser le message, à cibler les profils démarchés et à mieux connaître sa base électorale, comme l’explique cet article d’Europe 1.
Aux États-Unis
  • Un programmeur a détourné un « dash button » d’Amazon pour lui assigner la tâche de faire un don de 5 dollar à l’ACLU, l’Union américaine pour les libertés civiles. Vu le contexte, ce pied de nez va trouver son utilité !
  • En effet, d’après Bloomberg (relayé par Numerama), le visa H-1B, qui permet à des étrangers qualifiés de venir travailler aux États-Unis, pourrait être remis en cause dans le but de créer une sorte de « préférence nationale ». Après le « muslim ban », c’est un nouveau soufflet pour les entreprises de la Vallée qui emploient de nombreuses personnes qui ne sont pas américaines.
IA et robots
  • Selon Imperva relayé par Numerama, plus de la moitié du trafic sur internet n’est pas le fait des humains, mais de robots. Plus. De. La. Moitié. Au total, 30 % du trafic relève de « mauvais robots », qui cherchent à espionner ou infecter des ordinateurs ou des objets connectés. La prégnance de la robotique dans nos vies n’est donc pas pour demain : elle fait déjà partie de notre vie – même si les « bots » du web n’ont pas grand-chose à voir avec les humanoïdes qu’on imagine en général. Autre info intéressante qui ressort de l’étude : la proportion de robots est d’autant plus élevée que le site est jeune et émergent (je confirme).
  • L’Union européenne a présenté son rapport relatif aux « règles de droit civil sur la robotique ». L’intitulé n’est pas des plus attrayants, mais la matière est passionnante : quel droit pour les robots ? L’Usine digitale fait le point sur les propositions saillantes du rapport. Pas de recommandation choc et une approche qui se veut raisonnable et mesurée : l’Union européenne reste sage. Voire timorée ?
  • Google a mis au point une méthode permettant d’améliorer la résolution d’une image – comme l’explique Ars technica (en anglais). Plus exactement, l’IA étudie beaucoup d’images d’objets similaires ce qui lui permet de « deviner » ce qui doit se trouver derrière un pixel. Pas encore aussi efficace que le tour de magie récurrent des séries policières dans lesquelles un film de caméra de surveillance de mauvaise qualité se transforme en superproduction HD par la grâce d’un zoom… mais déjà pas mal.
Réalité virtuelle et augmentée
A l’abordage ! Des pirates en pagaille
  • Freedom Hosting 2, le plus gros hébergeur du Dark Web (qui n’est pas référencé par les moteurs de recherche) a été hacké en raison des nombreux contenus pédopornographiques qu’on peut y trouver, explique Hitek. Le hacker, justicier des temps modernes ?
  • Selon le Kaspersky Lab (repris par l’Usine digitale), plus de 140 banques auraient été victimes d’attaques malveillantes quasiment indétectables, car elles n’utilisent pas des fichiers mais infectent directement la mémoire vive des machines visées.
  • On en parlait dans la revue de presse de la semaine dernière : les imprimantes peuvent, elles aussi, être piratées. Preuve en est faite après qu’un hacker en a infiltré plusieurs dizaines de milliers pour provoquer une prise de conscience.
  • Elon Musk sait faire le buzz : en twittant une image mystérieusement intitulée Minecraft, le milliardaire a lancé la rumeur. Serait-il en train de débuter la première phase de son projet, évoqué sur le ton de la plaisanterie, de tunnel pour désengorger le trafic ? Plus certainement l’installation est-elle liée au projet de train à grande vitesse (Hyperloop) sur lequel travaille une de ses entreprises.
Protection des données personnelles
  • Selon Le Monde, Vizio, un fabricant américain de télévisions, a été condamné à payer une amende de plus de 2 millions d’euros à la suite d’une plainte de la Federal Trade Commission (FTC), pour avoir recueilli et vendu sans le consentement de ses clients des informations personnelles à des régies publicitaires.
Vers l’infini et l’au-delà
Inventions et innovations
  • Après le « Safety Check » (permettant d’indiquer que l’on est en sécurité en cas de catastrophe), Facebook lance le « Community Help » pour permettre aux utilisateurs de demander de l’aide ou de prêter main forte pendant une catastrophe. Sera-ce vraiment utile ? Hors quelques cas particuliers, il est permis d’en douter.  À titre de rappel, les dons inadaptés de particuliers de bonne volonté mais incompétents représentent un énorme problème pour les associations caritatives.
  • Sans doute plus utile, même si moins sexy : des étudiants ont mis au point une application qui pourrait aider les associations qui viennent en aide aux sans-abris, en permettant de gérer des « points de rendez-vous » entre les personnes sans domicile fixe et ceux qui essaient d’améliorer leur sort.
En vrac
  • Pourquoi prononçons-nous Apple (la marque) d’une façon différente d’apple (le fruit) ? L’article est long et (spoiler alert) ne tire aucune conclusion très claire de ses explorations, mais passionnant. Si vous avez un quart d’heure devant vous et pas trop peur de la linguistique, foncez !
  • Google a lancé un nouveau système d’exploitation pour les montres connectées Android. Mais le marché reste moribond…
  • Un accord aurait été trouvé au niveau de l’Union européenne, nous expliquent les Échos, concernant la portabilité des contenus numériques : dans le cas de séjours temporaires, les consommateurs devraient pouvoir avoir accès aux mêmes contenus que ceux de leur pays d’origine. Ce principe devrait être mis en application au début de l’année 2018.
  • Le premier article d’une série sur les start-up chinoises qui promet d’être fort intéressante, chez Numerama, dresse le portrait d’une entrepreneuse dans le secteur des véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC).
  • Le tour du monde en 80 jours ? Non, en 150 secondes. Cette vidéo réalisée grâce aux images de Google Earth propose des vues de plusieurs grandes villes et paysages célèbres. Un peu de rêve entre deux slides